Du 78 tours au disque compact

Plus de 100 années de musique

posté le 23-01-2017 à 19:49:16

Source des cornichons

Nino Ferrer : Les cornichons (1967)
James Booker : Big Nick (1963)
 


 
 
posté le 21-01-2017 à 11:28:36

Un grand 45 tours : Kenny Ball

Le mouvement de jazz dixieland est né au cours des années 1940, comme une tentative de recréer les premiers enregistrements de cette musique. Idée très discutable mais qui, au fil des années, a pris une direction qui lui est propre. C'est de la musique joyeuse, entraînante, amusante. De la musique pour faire sourire.

Le chef de file du mouvement, en Angleterre, fut le trompettiste Kenny Ball et son groupe les Jazzmen. Très célèbre dans son pays, Ball n'aura qu'un seul succès radiophonique sur la scène internationale. Mais quel disque formidable! Un peu dans la norme au début, mais qui déroule en crescendo, pour atteindre une finale véritablement endiablée et irrésistible.

 


 
 
posté le 20-01-2017 à 08:31:10

Mes disques favoris : Le premier Hou-Lops

Jeux de danses

Caravan

Escapade
T'as 16 ans demain

Il y a des hommes qui, évoquant leur enfance, vont parler de leur tricycle, d'un ours de peluche ou d'un train électrique. Pour ma part, je pense tout de suite au premier microsillon des Hou-Lops : Voici les Têtes Blanches. J'avais huit ans quand, au début de 1964, mon grand frère est arrivé à la maison avec ce 33 tours. Je n'avais jamais entendu un disque plus merveilleux! Les Hou-Lops sont immédiatement devenus mes idoles et même de nos jours, j'ai beaucoup d'affection pour ces jeunes de Saint-Hyacinthe.
 


 
 
posté le 19-01-2017 à 14:44:43

Le style Tamla-Motown

Supremes : You Can't Hurry Love (1966)
Four Tops : I Can't Help Myself (1966)
Martha & The Vandellas : Dancing In The Street (1964)
 


 
 
posté le 18-01-2017 à 00:43:51

Influence Tamla-Motown

Toys : A Lover's Concerto (1966)
Len Barry : One Two Three (1965)
Chiffons : Sweet Talkin' Guy (1966)
Gloria Jones : Tainted Love (1965)